Sessions et outils de formation

Les partenaires du projet ont organisé différentes sessions d'information dans les trois pays (Belgique, France, Italie) pour intégrer la prévention et la protection contre les MGF. Les cibles étaient les femmes, les filles, les hommes et les garçons de différentes générations, zones et communautés. 

En outre, les partenaires du projet ont organisé des formations destinées aux professionnels et aux parties prenantes clés. L'objectif commun était de travailler sur la sensibilisation et la prise de conscience des MGF, d'accroître l'efficacité des systèmes d'orientation, ainsi que de fournir des connaissances et une expertise adaptées pour améliorer le soutien aux femmes et aux filles ayant subi ou risquant de subir des MGF. 


Ces sessions se sont concentrées sur les MGF, les droits humains et l'autonomisation des femmes victimes ou à risque, chacune avec une orientation thématique spécifique : soutien et assistance médicale, juridique et psychosociale.  Ainsi, la cible était le personnel médical (c'est-à-dire les pédiatres, les gynécologues, les obstétriciens, etc.), les professionnels du droit, les membres des commissions de réfugiés, les foyers pour femmes et les associations de femmes migrantes. 


Les formations étaient toutes guidées par une approche holistique et durable visant à aider les femmes ayant subi des MGF grâce à une prise en charge multidisciplinaire (couvrant les questions médicales, psychologiques, juridiques et sociales). Cette approche a été combinée à une autre dimension cruciale : la nécessité de prendre en compte les spécificités individuelles de l'histoire et de la souffrance de chaque victime.